Association le Bon temps

Ateliers d'équilibre - Ateliers Rompre l'isolement pour mieux vivre ensemble
Activités physiques adaptées - Pour les seniors sans limite d'âge

homme

À travers notre activité associative depuis juin 2007, nous souhaitons transmettre l’idée qu’il est possible de « bien vieillir » et de maintenir son autonomie grâce aux bienfaits de l’activité physique.

Des recherches scientifiques récentes montrent qu’une activité physique adaptée, et correctement encadrée, améliore la santé, l’autonomie, le bien-être et la qualité de vie des personnes de plus de 65 ans. (*)

Les objectifs de l'association sont de développer toutes les activités visant à promouvoir le « mieux-vieillir » sous toutes ses formes : corporelles, sociales, culturelles, artistiques…

L'association en quelques mots

Durant ses 8 années de travail auprès de personnes âgées, une aide-soignante rencontre différents professionnels médico-sociaux (infirmières, assistantes sociales, médecins, kinésithérapeutes …), ils constatent les différentes difficultés que le public âgé rencontre dans la vie quotidienne. Parmi ces difficultés, on peut citer la perte d’autonomie, souvent liée aux conséquences d’une chute. Cette chute physique amène la personne à perdre confiance en elle et cette perte de confiance entraîne de nouvelles chutes. Cet engrenage fragilise psychologiquement la personne et la conduit à une activité réduite, voire à un isolement.

Une approche globale, intégrant une démarche préventive, ne permettrait-elle pas de maintenir et d’entretenir le potentiel d’autonomie existant ?
Depuis 2007, L’association Le Bon Temps s’est engagée dans une démarche préventive et d’accompagnement du « bien vieillir » au travers la mise en place d’ateliers de prévention des chutes et d’autres actions permettant de mieux vivre ensemble.

D’une manière générale, l’association intervient sur le département du Gard et dans les départements de la région.

 

(*) Étude de l'INSERM Ouvrage Expertise collective parue sous le titre Activité physique - contextes et effets sur la santé. Édition Inserm, mars 2008.